Zelié Poésie

Événements

À propos de l'auteur

Née à Paris, mais trégoroise de coeur et d'âme, c'est l'esprit léger qu'elle pose ses valises en pays breton en 1966.

Si écrire est un acte d'amour ou n'est pas... le mot et l'élégie ont assuré son pas, sans conteste, sur l'ensemble de son parcours.
L'écriture poétique de Zélie est éthérée, parfois décalée, mais toujours au centre de l'évidence.

Zélie M., petite fille solitaire, n'avait que les mots des livres et ceux qu'elle assemblait avec coeur et en amie. Pour elle, la poésie est comme l'air et l'eau sans quoi la vie n'est pas; tout comme elle a dû aider à vivre les poètes serbes dont elle a fait siens les textes à défaut de vraiment les traduire.
Enseignante auprès d'enfants différents durant la majeure partie de sa carrière, l'écriture reste pour elle le fil conducteur de toute une vie.

Puis vint l'amour, la paix retrouvée et la sérénité enfin, qui enchante ses vers, rend possible le bonheur et remplit d'émotions le lecteur. La poésie de Zélie M. ouvre l'esprit en stimulant l'imaginaire et donne les armes pour affronter l'incontante du réel.

Les livres

À quoi sert la poésie ?

Avec ses trente deux poèmes, plus de huit autres traduits du serbe et du polonais, l'auteur, telle une feuille qui virevolte, tourne autour de l'arbre à palabres.[...]

Les poèmes de Zélie nous emportent dans ce flux et ce reflux de la "parole vaine" et de "l'ordinaire de la vie".[...]

Les poèmes de l'auteur lui permettent et nous permettent de ne pas se sentir expulsés de soi-même. Grâce à la puissance des mots, de l'imaginaire et de la volonté de créer.

À quoi sert la poésie ?
C'est une invincible question
Elle t'obsède mais à quoi bon
Lorsque chatouille cette envie.

À quoi sert la poésie ?
Elle chante autour de nos détresses
Mange la peine quand la vie blesse.
Tous les troubadours me l'ont dit !

Un Amour de Poème

"Un amour de poème" est un poème d'amour - ou plutôt un poème à l'Amour, rêvé, idéal, absolu, donc inaccessible et désespérant.

Avec pour tout bagage des mots simples et justes, miroirs de son âme et de son coeur mis à nu, Zélie nous embarque dans sa quête de l'être idyllique, du bonheur véritable, des jours "sans peur des lendemains", à bord d'un "grand bateau ivre" qui tangue, roule, vacille et frôle parfois le naufrage dans les tourbillons périlleux d'un long fleuve intérieur dont le tumulte ne pourra s'apaiser qu'une fois atteint le port de l'Amour.

Emmène moi je t'en supplie
Voyageur, toi qui viens d'ailleurs
Emmène moi ô mon ami
Je me sens tant de peine au coeur

Toi qui sais les forêts bleutées
Les mers et les rives lointaines
Les mystèrieuses fontaines
Et les nuits belles à en pleurer

Contact